La Buronnière ( rencontre avec Muriele)

 

 

 

Décembre 2013

Les gites sont déjà complets le week-end du 24 mai grâce à la pastourelle.
La pastourelle est l'un des grands événements sportif de salers
Qui à lieu le dernier week-end de mai.
Je me tâte, je m'inscris? Je ne m'inscris pas?
Il fait froid, il neige, je ne m'entraîne pas! La flemme!
Patrice, ( mon mari) qui est là un week-end sur deux ( muté en RP) essaie tant bien que mal
À me motiver pour courir avec lui le dimanche matin.
Mais à chaque fois, j'essaie de trouver une excuse.
Essayant d'agoniser _"nonnnnn ! J'ai mal à la gorge! Je ne veux pas courir!"
"J'ai de la fièvre au moins 39°c ! " ou bien " j'ai mal à l'orteil gauche"
Mais rien y fait! Ça ne marche pas!
Tout en bougonnant, je m'exécute , m'habille et nous partons courir dans le froid.
Au retour, Patrice me dit: _"Alors? Tu vois? Ça s'est bien passé ! Tu te réchauffes après
10 mn de course!
_ouiiii mais je n'aime pas du tout courir quand ça caille!"

Il est loin le temps où je courais 3 à 4 fois par semaine, où je pratiquais le karaté, la danse,
Le fitness, la course à pied, le triathlon!
C'était il y a 5 ans, à Mayotte! 26°c l'hiver et 40°c l'été!
La chaleur ne m'empêchait pas de pratiquer du sport! Au contraire! J'étais une mordue, une vraie droguée!


Mais ça! ...C'était avant!


De retour en métropole en juillet 2009 ( Belfort) j'étais overdosée, un ras-le-bol. J'ai tout arrêté du jour au lendemain.
Je me suis mise à la batterie! une autre passion!
Puis est arrivée Louwenn, notre petit lion de Belfort fin 2011.

En Juillet 2013 Après 4 années passées à Belfort, nous apprenons que Patrice est muté en RP.
Nous décidons d'un commun accord que je m'installe dans notre maison de vacances avec
Les filles et les chiens dans le Cantal.
Aussi que je puisse être sur place pour m'occuper des gites.
Et puis... La vie en RP, très peu pour moi! Même si je suis parisienne et vécu les 20 premières
Années de ma vie... Pour rien au monde je retournerai vivre là-bas!
Je suis bien ici! La verdure, le calme, l'espace, le bon air! Les gens sont sympas, un peu rustres
au début pour certains, mais ça ne me dérange pas! Je suis une solitaire!
Solitaire oui! Mais pas sauvage! J'aime le contacte humain. S'intégrer dans un endroit inconnu
J'ai l'habitude. Déménageant tout les 3-4 ans, faire de nouvelles connaissances et ça évite la routine.

Février 2014

Tous les lundi matins, après avoir déposé Louwenn à l'école, je vais boire mon café
Chez Agnès, le bar-tabac de Salers.
Je fais connaissance de Muriele. Une belle blonde aux yeux bleus très clairs de 39 ans,
Souriante et rigolote et super bavarde!
Elle travaille au Sagranier, le magasin de souvenirs à Salers.
On parle de course à pied et je lui propose de venir courir avec moi un jour.
Elle me dit qu'elle ne court pas beaucoup et qu'elle aimerait essayer de courir 4km sans s'arrêter.
Je lui dit qu'elle n'a pas de souci à se faire et qu'il faut partir doucement.

 

Mars 2014
Je retrouve Muriele un matin. Elle est un peu stressée et s'est mise la pression.
Tout ça parce que la veille je lui avais raconté mon Trail de 95km que j'ai fait à Mayotte.
Quel intérêt j'aurai? La dégoûter de la course à pied? Sûrement pas!
Mon but aujourd'hui c'est de lui faire découvrir l'endurance.
Courir le plus longtemps possible sans s'arrêter.
Faire le tour" de l'ébesade" ( désolé pour l'hortographe) une boucle de 4km en partant de Salers.

Je lui montre quelques échauffements, ensuite elle sort son IPod.
_"ah non! Pas avec moi! Il faut parler ç est très bon pour le souffle et pour le cœur!
J'écoute la musique avec mon IPod tout le temps mais jamais pour courir!
Faut écouter les bruits autour de soi! C'est tellement plus agréable!"
Elle range sans broncher sa musique.
Nous commençons à trottiner et à parler!
Au bout d'un kilomètre je lui demande si elle va bien, elle à l'air ravie.
On continue sur le même rythme tout le long!
Jusqu'à la cote de la Martille où elle m'avoue n'avoir jamais réussi à la faire en courant.
_" tu vas la faire aujourd'hui puisque tu as l'air en forme! Il faut faire des petits pas, bien souffler
Et réduire la vitesse!
_ Tu crois ?
_j'en suis sûre !"
Tout en l'encourageant, nous grimpons cette côte et sans cesse je la félicite, que c'est super!
Qu'on y est presque!
En haut de là Martille, elle est super fière et me dit qu'elle n'est pas fatiguée et nous continuons
Quelques minutes à courir dans Salers.
Je suis super contente parce que mon but est atteint! Nous avons couru sans nous arrêter
En plus nous avons monté la côte de la Martille en trottinant et nous avons continué encore quelques minutes.
Nous avons dû courir 30 mn.
Heureuse, elle raconte à qui veut l'entendre qu'elle a réussi à courir sans s'arrêter que j'étais une bonne coach!

La semaine suivante on se retrouve un matin et cette fois on monte la peyrade, on traverse la départementale et on continue le sentier jusqu'au Buron. Ça grimpe bien et Muriele tient le choc! Je suis impressionnée ! 

Toutes les minutes je lui rabâche de faire des petits pas dans les côtes.

Ensuite ça descend au niveau du Gerfaut, du camping , jusqu'à la gendarmerie ! Puis l'Ebesade. Retour à Salers.

Je suis super fière de Mumu! Elle a réussi à courir 6km sans s'arrêter et en gardant la même allure.

Du coup je lui propose un défi! Faire la buronnière. Étant donné que je me suis inscrite pour cette course de 10,5km uniquement féminine et qu'elle connaît le circuit et moi non...

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau